RECHERCHE
Animal:
Service:
Code postal:

TUYAUX


Pension pour animaux: quels sont les facteurs de stress majeurs?


  • Absence de la personne de référence
  • Manque de contacts sociaux
  • Manque de confort (manque d’espace, surpeuplement, absence de litière, absence de zone de repos ou de possibilités d’esquive)
  • Modification de routine journalière (d’autres heures d’alimentation, de promenades, de sorties pipi)

  • Modification de régime (peut entraîner des troubles de digestion ou un manque d’appétit)

  • Manque d’exercice, pas de possibilité de jouer

  • Bruit (occasionné par d’autres animaux ou autres sources)

  • Présence d’étrangers / contact avec étrangers
  • Présence et proximité physique d’autres animaux

  • Odeurs et bruits non familiers

  • Températures inhabituelles (quelle est la température chez vous – quelle est la température à la pension?)

  • Absence d’objets personnels qui dégagent une odeur familière

  • Familiarisation avec d’autres personnes (animateurs, aides-soignantes, vétérinaires)



Pension pour animaux: comment trouver une bonne pension?


La sélection d’une bonne pension pour animaux a beaucoup en commun avec la sélection d’un bon hôtel: est-ce qu’on peut trouver des informations sur internet? Est-ce qu’on trouve une présentation détaillée des services offerts, des offres spéciales et des qualifications du prestataire?

Peu importe combien d’efforts fait le personnel d’une pension, toutes les pensions ne sont pas à la mesure de votre animal. D’où notre recommandation:

  • Prenez rendez-vous pour une visite personnelle!

Visitez plusieurs pensions pour animaux qui, à première vue, seraient des candidates possibles. Prenez rendez-vous à un moment où le propriétaire aura le temps pour vous montrer sa pension et de répondre à vos questions. Prenez en compte qu’il vous faudra visiter plusieurs pensions, avant de trouver celle qui convient pour votre animal. Commencez donc votre recherche de bonne heure, et non pas à la dernière minute.

  • Examinez le personnel

Quelle est l’atmosphère à la réception? Est-ce que les employés sont aimables et attentifs? Est-ce que la pension pour animaux fait preuve d’une bonne organisation? Quel est l’accueil que les employés réservent à votre animal?

Des employés antipathiques, stressés, qui donnent une impression désagréable, le seront sans doute aussi pour votre animal. Si l’accueil de votre animal pose déjà un problème pour l’organisation de la pension, on peut supposer que la garde de votre animal sera également ressentie comme une charge.

Quelle est la réaction du personnel si vous posez des questions critiques? Est-ce qu’il se donne aimable et ouvert, est-ce qu’on essaie de tenir compte de vos craintes et de votre besoin légitime d’information? Ou bien, est-ce qu’on se donne brusque, voire agressif et revêche? Si vos questions sont déjà regardées comme une exigence, le service que vous espérez recevoir le sera sans doute aussi.

Si vous avez cette impression, poursuivez votre recherche!

Est-ce que la pension pour animaux dispose d’effectifs suffisants pour donner une attention adéquate à chaque animal? Est-ce que le personnel a le temps de jouer avec les animaux, de les caresser ou de leur parler pour les calmer? Demandez le nombre d’animaux actuellement logés à la pension et le nombre d’employés disponibles.

Au cas où la pension propose des promenades pour les chiens, demandez de savoir la durée normale de la promenade. Réfléchissez si la pension peut tenir ses promesses avec les effectifs donnés.

Est-ce que le personnel a les qualifications requises? Vous pouvez à juste titre demander des preuves. Pour les prestataires professionnels, c’est la moindre des choses de placer leur diplôme de manière bien visible à la réception.

Mais les professionnels ont aussi des exigences vis-à-vis de leurs clients: il est ainsi indispensable de demander une preuve de vaccination, de noter toutes les particularités concernant votre animal et de vous faire signer un contrat qui règle toutes les éventuali- tés. Cela n’est pas un signe de méfiance, mais plutôt de sérieux.

  • Examinez les lieux

Est-ce que les habitations pour les animaux sont soignées et en bon état? Est-ce que la température ambiante est agréable et comparable à celle chez vous? Est-ce que les murs sont secs, sans taches humides et sans moisi?

Quelle est l’impression de l’établissement dans son ensemble? Est-ce que les lieux sont propres et bien rangés, ou plutôt négligés et chaotiques? Est-ce qu’on peut percevoir des odeurs désagréables (excréments, urine, nourriture)? Est-ce que les habitations consistent en matériaux faciles à nettoyer? Si le plancher et les murs des habitations ne sont pas imperméables, ils vont absorber de l’urine et dégager une odeur désagréable permanente. Cela pose non seulement un problème hygiénique (risque de transmission de maladies), mais sera certainement désagréable pour votre animal. Pour la même raison, l’utilisation de matériaux absorbants (sable, papier etc.) n’est pas tolérable.

Est-ce que les autres animaux logeant à la pension donnent une impression de bien- être? Ou sont-ils plutôt stressés et agressifs? Les animaux stressés s’agacent quand ils sont confrontés à des visiteurs. Le bruit résultant serait un facteur de stress additionnel pour votre animal.

Est-ce que l’espace disponible est suffisant pour les animaux? Pour des raisons financières, certaines pensions pour animaux sont tentées d’accueillir plus d’animaux qu’ils ne sont capables de loger confortablement.

Est-ce qu’il y a des zones de repos confortables pour les animaux? Est-ce que les surfaces des zones de repos sont douces et hygiéniques? Un bon exemple serait des lits ou des canapés sur lesquels votre animal pourra se mettre à l’aise. Aucun animal n’aime se relaxer sur un fond dur et froid.

  • Demandez de voir l’habitation concrète où votre animal sera logé.

Si le propriétaire refuse votre demande, il faut supposer que la pension pour animaux a quelque chose à cacher. Il est à craindre qu’il y a des „habitations modèles" pour la publicité, pendant que votre animal sera logé dans des habitations de loin moins agréables. Insistez de voir de vos propres yeux la place de votre animal!

  • Observez soigneusement votre animal

Arrangez un séjour essai. Il peut s’agir d’un séjour d’une journée plus nuitée ou bien un weekend. Les pensions pour animaux professionnelles exigent une journée essai, avant d’accepter un animal pour un séjour plus long.

Observez soigneusement votre animal au moment de la reprise: est-ce qu’il est stressé, déprimé ou de quelque sorte pas dans son assiette? Ou bien, est-ce que vous avez l’impression que votre animal aurait aimé rester plus longtemps? Ou donne-t-il l’impression d’avoir désespérément attendu votre retour?



Séjour en pensione pour animaux: que peux-je faire pour réduire au maximum le stress pour mon animal?

Le séjour en pension pour animaux est, pour tout animal, un changement. Même si le confort est le même qu’à la maison, la pension n’est pas son chez-soi. Mais il y a des mesures qui rendront le séjour plus facile pour votre animal, et qui pourront être prises en partie par vous-même, en partie par la pension (ceci est particulièrement vrai pour les chiens):


1. Ce que vous pouvez faire en tant que propriétaire d'animal


Prenez votre temps. Ne remettez pas votre animal à une pension pour animaux à la dernière minute. Si vous êtes pressé et stressé vous-même, votre animal va le ressentir et s’inquiéter. Il vaut mieux être détendu et de bonne humeur au moment de la remise de votre animal. Votre animal sentira que vous ne vous préoccupez pas, et va donc supposer que tout va bien.

Si vous êtes propriétaire d’un animal jeune, vous pouvez l’habituer au changement en le faisant loger de temps en temps à la pension. Votre animal supportera plus facilement la séparation s’il considère déjà la pension pour animaux comme son deuxième chez-soi. C’est pourquoi il est à éviter de changer de pension fréquemment.

Arrivez bien préparé à la pension. Une préparation optimale consiste en une liste de tout ce qui est important: maladies existantes, médicaments à administrer, régimes spéciaux etc. Si vous avez un dossier à portée de main, contenant tous les documents importants (certificats de vaccination, rapports médicaux etc.), vous serez moins stressé vous-même.

Emmenez des objets personnels à la pension pour animaux, qui rappellent son chez-soi à votre animal: p.ex. une couverture sur laquelle il a l’habitude de s’allonger, et qui répand une odeur familière (donc ne pas la laver!), des jouets etc. Même la nourriture habituelle de chez vous peut réduire le stress. Pour la plupart des pensions, ça va de soi que le propriétaire peut apporter la nourriture habituelle.

Laissez un vêtement que vous avez porté auprès de votre animal (vieil pullover etc.). Votre odeur personnelle sera reconnue par votre chien ou chat et lui donne l’assurance que son propriétaire reviendra (puisqu’il viendra chercher son pull).



2. Ce que vous pouvez faire en tant que propriétaire d’une pension

Tous les facteurs de stress ne peuvent pas être évités. Certains entraînent des coûts qui sont à la charge du propriétaire de l’animal. D’autres peuvent être mitigés avec peu d’effort. A part cela, il est important que vous suiviez les offres des autres pensions pour animaux d’un regard attentif.

Contact social

Surtout les chiens ont un besoin inné de beaucoup de contact social. Quand son propriétaire s’absente, il est important que votre chien ne se trouve tout d’un coup dans l'isole- ment social. C’est pourquoi il est important que votre personnel aime passer du temps avec les animaux, et qu’il dispose du temps nécessaire pour le faire. Cela augmente le bien-être des animaux et peut être mis en valeur comme critère de qualité.

Evitez des changements abrupts de la routine quotidienne

Notamment le changement de régime constitue un facteur de stress important pour les animaux. C’est pourquoi il faut essayer, dans la mesure du possible, d’administrer la nourriture habituelle. Si cela n’est pas possible, il vaut mieux pratiquer une transition graduelle à la nouvelle nourriture. Faites remarquer au propriétaire que ces options existent.

Changement d’environnement autonome

A la maison de leur propriétaire, beaucoup d’animaux de compagnie peuvent décider eux-mêmes s’ils préfèrent s’ébattre dans le jardin ou s’étaler sur le canapé. Dans une pension pour animaux, cela n’est pas toujours faisable, mais les bonnes pensions offrent des choix aux animaux: par exemple, libre mouvement au plein air, des zones de repos, et des surfaces de couchage à des niveaux différents (les chiens et les chats aiment avoir une vue d’ensemble.

Le bruit dans une pension pour animaux peut être limité grâce à des mesures de construction et d’agencement (pas plus de 20 animaux par section). Le fond sonore (musique) et des bruits occasionnés par l’homme ne doivent pas être pénétrants.

La musique calmante a un effet relaxant prouvé sur les animaux, sans doute par ce qu’elle suggère la proximité de l’homme. Il faut cependant éviter un fond musical ininterrompu, par ce qu’au bout d’un certain temps, l’animal va plus le percevoir. La musique devrait être allumée à des heures précises, comme dans un environnement habité par l’homme.

Température et aération

La température pour les animaux domestiques devrait être à peu près la même que dans un appartement habité par l’homme. Il est particulièrement agréable pour l’animal s’il peut choisir lui-même le moment où il va passer du dehors à la maison et vice versa. Une bonne pension pour animaux offrira cette option.

Objets personnels

Des objets personnels comme des couvertures, jouets etc. rappellent son chez-soi à l’animal et facilitent la transition à la pension pour animaux. Faites le remarquer au propriétaire que l’apport d’objets personnels est une excellente possibilité de rendre le séjour à la pension moins inquiétant pour son animal.

Présence d’étrangers

Vos employés devraient avoir conscience que surtout les chiens n’aiment pas la proximité d’étrangers ou d’être touché par eux. Vos employés devraient aussi prendre le temps de se familiariser un peu avec l’animal. Chaque gardien devrait connaître le psychisme de l’espèce dont il s’occupe et être capable de lire ses besoins dans le comportement de l’animal.

D’autres chiens

Vos employés devraient avoir conscience du fait que certains chiens ont peur des autres chiens, surtout quand ceux-ci affichent un comportement agressif. Il faut donc éviter de loger un chien peureux dans le chenil à côté d’un chien agressif. Cela vaut particulière- ment si le chenil consiste seulement en un grillage de fil d’acier et n’offre aucune protection contre les regards.

Si vous n’avez pas de possibilité de loger les chiens agressifs séparément, tâchez au moins de les mettre en fin de section, pour qu’ils échappent autant que possible à l’attention des autres chiens. Si un chien peureux doit passer devant le chenil d’un chien agressif tous les jours, cela peut être une source de stress considérable.

Désinfectant

L’odeur de désinfectants est, surtout pour le nez sensible d’un chien, très gênant. Vous pouvez réduire l’odeur en rinçant les planchers à l’eau après la désinfection, ou en y passant le nettoyeur à vapeur.

Si vous réservez une pelle individuelle à chaque chenil, vous pouvez réduire le risque de transmission de maladies et réduire l’emploi de désinfectants. Idéalement, les animaux profiteront de promenades quotidiennes et seront donc pas obligés de faire leurs besoins dans le chenil même.

Divertissements pour les animaux

Vous pouvez rendre le séjour dans votre pension pour animaux plus agréable pour les animaux si vous proposez des activités qui respectent leurs besoins spécifiques:

  • Contact social avec d’autres animaux ou avec les gardiens (jeux, caresses, compliments etc.)

  • Proposer des balades quotidiennes ou un espace pour se dépenser

  • Jouer avec les animaux (surtout avec les chiens): rapporter la baguette, surmonter des obstacles, jouer au chat.

  • Placez de la nourriture à des endroits qui seront accessibles qu’avec un certain effort. Les animaux doivent gagner cette petite récompense après l’effort fourni.

  • Placez de la nourriture à des endroits qui seront accessibles qu’avec un certain effort. Les animaux doivent gagner cette petite récompense après l’effort fourni.
  • Construisez un parcours à obstacles qui permet aux animaux d’y grimper, installez des arbres pour les chats etc.

  • Les chiens apprécient mastiquer un os ou un bout de cuir vert

  • En été, surtout les chiens vous sauront gré pour une option de rafraîchissement. Si votre terrain ne dispose pas d’un cours d’eau naturel, vous pourrez remplir une piscine hors sol pour enfants avec un peu d’eau. Pour les autres espèces, propo- sez un endroit ombragé qui offre protection contre la chaleur.

  • Pour les chiens et pour les chats, il est extrêmement fascinant d’observer des oiseaux. Si vous installez une mangeoire pour oiseaux sur votre terrain (hors de portée des chiens et des chats, bien entendu), ce sera comme du cinéma pour vos hôtes.

Les animaux malades

Il peut arriver qu’un animal devienne malade lors de son séjour à la pension pour animaux, ou qu’une maladie existante s’aggrave. La maladie peut même être déclenchée par la situation inhabituelle. Puisque vous ne pouvez pas être certain que le propriétaire vous a fourni des informations complètes concernant la santé de son animal, il vaut mieux obtenir l’adresse du vétérinaire traitant. Ceci vous permettra de discuter avec celui-ci les mesu- res indiquées.

Les animaux aux besoins spéciaux

Surtout les animaux jeunes, vieux et malades, ainsi que des animaux affichant des troubles de comportement ou étant hyperactifs ont besoin d’une attention particulière. Faites remarquer au propriétaire ce que vous pouvez faire pour satisfaire ces besoins spécifiques de son animal. Expliquez aussi les charges à payer pour vos services.

Logement d’animaux à deux

Pour beaucoup d’animaux, il est agréable d’être logés dans un lieu commun avec d’autres animaux. Cela n’est pourtant pas une évidence, il existe des animaux qui sont simplement incompatibles. Vos employés devraient être sensibles à ce fait est avoir l’œil pour ce genre de problème.

Cela vaut particulièrement pour les chiens, quand un animal grand se partage un chenil avec un animal plus petit.

Jeux avec d’autres animaux

Le jeu avec d’autres animaux est, pour beaucoup d’animaux, un bon remplacement du contact avec le propriétaire et un bon moyen de dépenser de l’énergie excédentaire. Mais le jeu peut devenir un problème si un animal est trop peureux, ou si des congénères agressifs se mettent trop en avant. C’est pourquoi il est important qu’un de vos employés observe les jeux des animaux, pour avoir la possibilité d’intervenir si nécessaire.




 
 
Devenir membre | Qui nous sommes | Info Hôtes | Tuyaux | Conditions générales | Contact | Liens | Support | Mentions légales